04 78 06 48 66 isb.tech@wanadoo.fr

Four test de traction aciéries

Le savoir-faire d’ISB Technologies nous permet de vous apporter une réponse parfaitement adaptée à votre besoin. Nous vous présentons ici notre four pour test de traction aciéries, un modèle destiné à la production industrielle.

Les caractéristiques du four pour test de traction aciéries

Les températures de chauffage des éprouvettes s’échelonnent de 50°C à 900°C. La précision d’affichage de la mesure de température est de l’ordre de +/- 1°C pour toutes les températures (régulateur, enregistreur ou encore lignes de mesure).

La tolérance en température sur le produit est de ±3°C si T<=600°C, et de ±4°C si T>600°C. La tolérance de dispersion en température sur toute la hauteur du corps calibré de l’éprouvette est de 3°C.

Il n’y a pas de dérive de température hors de ces tolérances acceptées pendant le maintien en température de l’éprouvette. Ce maintien peut aller jusqu’à 30 minutes, quelle que soit la température de consigne. Toute surchauffe en dehors de ces tolérances est interdite.

Le four IRC

Le corps principal du four est réalisé en aluminium taillé dans la masse, ce qui permet un refroidissement hydraulique de l’ensemble, au moyen d’une entrée/sortie d’eau. Une prise multiple permet de désaccoupler électriquement le four. Des piquages d’air comprimé permettent de refroidir les connexions des lampes.

Les lampes sont réparties en plusieurs zones, afin d’avoir la meilleure homogénéité possible.

Cela permet de contrer l’effet de cheminée créée par la verticalité du moyen de traction. Mais aussi de garder la même température sur toute l’éprouvette malgré la diffusion rapide de la température par le porte-éprouvette.

Le coffret électrique

Un coffret électrique reçoit la gradation de puissance par bloc thyristor, ainsi que tous les matériels pour la commande, la protection, et la régulation du four.

Trois gradateurs, en mode angle de phase ou syncopé avancé, pilotent chacun une zone.
Chacun de ces gradateurs est commandé par une boucle de régulation permettant d’ajuster la puissance de chauffe de chaque zone.

Les régulateurs utilisés sont :

– Un régulateur installé, utilisé en centrale d’acquisition. 
– Trois régulateurs de type PID, pilotant les trois gradateurs de puissance. 

Le refroidissement par eau est piloté par un bouton à accrochage. Ce circuit est indépendant et la chauffe ne peut pas être lancée tant qu’il n’est pas en circulation. Le refroidissement des connexions par air comprimé est activé en même temps que la chauffe. 

Présentation d’un four